la dialectique des encres

Où commence l'écriture ? Où finit le dessin ? L'encre a ce pouvoir de réunir les deux

 

Et pourquoi ai-je senti d'un seul coup d'un seul la détermination m'envahir ? Me poussant à creuser un sillon vers cette unique destination, me mettant obstinément jour après jour à l'ouvrage, guidé par le fleuve de l'encre. Une nécessaire et patiente exploration où chaque avancée s'obtient millimètre après millimètre alors que la forêt s'élève sur autant de montagnes à l'horizon qu'il y a de nouvelles explorations à mener pour apprendre, comprendre, connaître.

 

"Je suis persuadé que nous avons pour tâche urgente, et permanente, de dévisager ces deux mystères qui constituent les extrémités de l'univers vivant : d'un côté le mal, de l'autre la beauté." François Cheng

Je me sens pleinement investi de mon rôle quand je cherche, par toutes les subtilités profondes de cette discipline qu’est la calligraphie orientale, à insuffler l’élan vital. Les oeuvres qui émergent appartiennent à la dernière couche du présent qui, comme le bois mort de Marc Halévy, « soutient la vie du cambium d’où sourdent tous les bourgeons de la vie.

  • Facebook - les corps sages
  • Instagram - yves dimier

© yvesdimier